mardi , 22 mai 2018
Accueil » A la une » Question politique de ma localité: El hadji Aly Ndao l’invité d’honneur fait des révélations sur la gestion municipale Regardez
Question politique de ma localité: El hadji Aly Ndao l’invité d’honneur fait des révélations sur la gestion municipale Regardez

Question politique de ma localité: El hadji Aly Ndao l’invité d’honneur fait des révélations sur la gestion municipale Regardez

D’un teint clair doublé d’une carrure de basketteur Américain, ce jeune cadre Koungheulois à l’abord facile mais aussi à la réflexion fertile, n’est pas un iconoclaste en matière politique. Très jeune, il a eu à diriger plusieurs postes politiques au Pds. Aujourd’hui, il a rejoint les ‘’Réformateurs’’ qui n’ont   d’ailleurs jamais dérogé à leurs ambitions réalistes quand ils étaient aux cotés de Wade. Ce condensé ci-devant  est tiré d’un entretien accordé à koungheulinfos.net.

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années. Et cette maxime sied bien à ce jeune cadre Koungheulois qui n’a ménagé aucun effort pour s’investir très tôt en politique dans le seul but de travailler à l’émergence de sa localité. Dès l’entame de son entretien, El Hadji Ndao n’a pas voulu parler de sa propre personne par souci de modestie. Mais il a fini par se dévoiler en ces termes : « Je suis natif de Koungheul, c’est là où j’ai grandi et obtenu mon Bfem et mon Bac à (Kaffrine) avant d’aller à l’université ».Ainsi après 2 ans au temple du savoir, le ‘’Réformateur’’ en chef du Bambouck a fait le concours de l’Enam et a été reçu avec brio. Il a en effet effectué plusieurs missions régaliennes à l’extérieur du Sénégal. Voilà en effet quelqu’un qui déclare sans sourciller que si Koungheul n’existait pas, il n’allait jamais taquiner la politique. D’où son engagement indéfectible pour tout ce qui touche son fief natal. Candidat malheureux à la dernière élection municipale de sa localité, El hadji Ali est armé d’un fair-play que lui envient même ses adversaires. Mais ce qui le surprend relève vraisemblablement de l’utopie car ses adversaires politiques ont privé son quartier Diamageune de l’éclairage des rues pour mieux le combattre politiquement. Une situation qu’il déplore au plus haut niveau. Outre l’eau sale de robinet qui risque d’empoisonner tous les Koungheulois, Mr Ndao déplore entre autres la saleté et le vol de bétail devenus un phénomène de mode dans leur département. C’est la raison pour la quelle, il déclare que leur ville doit être dotée d’une police à cause de son explosion démographique. En ce qui concerne le foncier, il ne peut s’empêcher de rire sous cape tellement ce secteur est devenu   corruptogène. Aujourd’hui la nouvelle trouvaille de ses adversaires politiques  consiste à sectionner administrativement les quartiers de Koungheul pour des raisons bassement politiciennes. Ali  ne compte pas ainsi abandonner leur département aux mains du maire, des Dg et ministres  qui ne travaillent que pour leurs intérêts crypto-personnels. Aujourd’hui en tant que ‘’Réformateur’’ en chef du département, Ali Ndao et ses souteneurs engagés comptent mener leur combat politique jusqu’au bout pour l’émergence de tout le Bambouck.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*