mardi , 22 mai 2018
Accueil » A la une » OPINION : KOUNGHEUL, DEVAIT ETRE COMME PARIS ! Par Fary NDAO / Médiateur, Observateur des questions d’actualité
OPINION : KOUNGHEUL, DEVAIT ETRE COMME PARIS ! Par Fary NDAO / Médiateur, Observateur des questions d’actualité

OPINION : KOUNGHEUL, DEVAIT ETRE COMME PARIS ! Par Fary NDAO / Médiateur, Observateur des questions d’actualité

 Nous posons une condition pour parler d’un présent. Un présent qui montre que l’heure est venue pour relater à la fois de son développement et de ses autorités. Nous le disons tantôt par honneur tantôt par horreur que Bambouck est à la croisée de tout pour décoller objectivement. En revanche, Koungheul est dans toute circonstance sauf prêt à décoller réellement.

             En effet, Paris est choisi comme élément de comparaison, non pas par le fait qu’il soit la simple capitale française, néanmoins une ville qui répond aux exigences des grandes villes du monde. Ce développement certes ne tombe pas du ciel, mais il se construit. De prime abord et essentiellement avec ses propres ressources naturelles et humaines. Mieux, il doit être un combat de toute la communauté, et que par principe chacun se sente directement concerné à agir pour espérer dans un future proche mettre en marche la locomotive qui tient le développement dont la localité aspire.

Nous sommes aujourd’hui intéressés par ce constat, car Koungheul est sur cette même ligne pour imposer son développement afin de rivaliser avec certaines communes avancées et de rang mondial. Toutefois, nous écrivons ces lignes parce que nos dirigeants ne semblent point nous indiquer le chemin de l’épanouissement. Nous comptons aller secteur par secteur pour une analyse pointue.

 Sur le plan économique, y parler revient à s’intéresser à la double personnalité de M. Mayacine KAMARA, d’être à la fois maire de la commune et un des têtes de pont de la locomotive économique nationale (Pse). M. le Maire, vous avez la chance grâce à un programme convainquant, de gagner deux fois les élections pour le fauteuil de la marie et sans grand difficulté.

Alors pourquoi, depuis près que dix 10 ans la ville n’a pas toujours changé de visage malgré votre savoir-faire, votre pouvoir-faire et votre savoir faire-faire ? M. KAMARA, avez-vous délibérément demandé à diriger Koungheul à notre insu ou bien existent-ils des blocages que nous autres ignorons ? Voici donc des questions que nous souhaiterons des réponses pour le bénéfice des populations.

Sur le plan de l’administration judiciaire, Koungheul est largement en retard malgré le combat du président contre la lenteur administrative. La situation est tout à fait alarmante si l’on est dans le besoin de dossiers administratifs. Toujours pour trouver, par exemple un casier judiciaire ou un certificat de nationalité, il faut une longue marche. Celle-ci, n’est rien d’autre qu’une question de démarches bien menées et accélérées.

 Les populations de Koumpentoum et de Goudiry ont livré une belle illustration d’une bataille gagnée. Le Vendredi 12 août 2016, selon le journal Le Quotidien, le ministre sénégalais de la justice et garde des sceaux, procédait à l’installation du président de Tribunal d’instance. Dès lors, nous envoyons un message à nos chères autorités surtout administratives de bien vouloir prendre en compte définitivement et de manière pratique cette vieille doléance. Cela fait, c’est Koungheul qui en sortira victorieux et les populations soulagées.

 Sur le plan de l’Habitat de l’Aménagement, nous interpellons d’abord Mme. Socé Diop DIONE, par ailleurs, Directrice générale de l’Agence de Construction des Bâtiments et Edifices Publics (ACBEP). Mme. DIONE toute la population de Koungheul et environs connait et apprécie le travail que vous abattez, qui es de facture sociale. Vous soutenez des populations vulnérables, des groupements féminins, des évènements de n’importe qu’elle nature et j’en passe.

Cependant, Mme. DIONE, s’agissant de votre expérience et de votre professionnalisme, la ville de Koungheul n’est pas encore servie. Elle ne l’est point, car du point de vue des infrastructures, on y note un manque criard. Mieux, tous les bâtiments abritant les sièges administratifs sont sous location. Il est aussi malheureux de le dire également que Koungheul ne dispose guère de grands ouvrages comme un Centre Socioculturel.

En outre, M. Mamadou DJIGO, nous savons que votre compétence en Aménagement n’est plus à démontrer pour avoir mérité du Président SALL le poste de DG de l’Agence Nationale de l’Aménagement du Territoire (ANAT). Ainsi, la question immanquable est pourquoi Koungheul ne bénéficie toujours pas de plan d’aménagement de dernière nouveauté ? La réponse est immédiate mais spontanée. Parce que vous attendez être élu maire ! M. DJIGO, vous avez toujours eu d’énormes projets pour développer Koungheul, mais malheureusement nos réalités administratives montrent que seul le maire élu doit tout proposer et tout diriger.

Toujours dans le cadre des doléances, s’intéressons à M. Seydou Sy SALL, Délégué Général aux nouveaux pôles urbains de Diamndiadio et de Lac Rose. Alors avec la synergie des idées et des moyens de ces techniciens, Koungheul devait être parmi l’une des plus belles villes du monde, les plus convoitées.

            Pour l’Education et l’Emploi, Kougheul est l’une des villes du Sénégal qui regorge d’énormes talents, qui ne date pas d’ailleurs d’aujourd’hui. Ce qui est important là, c’est de savoir quelle est la politique mise en place pour une amélioration du secteur de l’éducation à Koungheul ? Voyez-vous, le Collège Franco-arabe n’a pas d’eau depuis son ouverture. Pour l’emploi, il y a deux approches :

  • Création d’entreprises pour absorber le nombre important de jeunes qui peinent toujours à trouver du travail ;
  • Recruter ou faire-recruter des jeunes diplômés par stages jusqu’au contrat dans vos directions, agences…

Sur le plan de l’électricité, nous vivons dans une ville dont son charme est l’obscurité totale voire le noir général pour deux raisons. De prime abord, les autorités municipales et départementales théorisent : Koungheul, ville émergente, mais malheureusement sans électricité (coupures longues et répétitives).

Et enfin, le faible éclairage public pour ne pas inexistant. Le quartier Diamageune en est un bel exemple de ce noir-obscure. Ceci dit, nous devons obligatoirement et objectivement revoir l’Emergence dont-on parle à Koungheul, si Emergence il y a. Sachant que le monde est aujourd’hui un village planétaire et en interconnexion perpétuelle, l’électricité est à la base ne doit guère être négligée.

Pour répondre à ce défi, nous exigeons à toutes les autorités de la localité de se réunir au tour de l’essentiel. Cette réunion n’est possible que si M. Assane DIOP, vous qui êtes aujourd’hui parmi les vétérans les plus chevronnés de l’histoire politique du Bambouck en décide. Alors, nous attendons de vous un coaching-administratif beaucoup plus responsable et participatif surtout au sein du Conseil départemental dont vous êtes le Supérieur.

Alors, pourquoi avez-vous voulu le départ de M. DJOGO et de Mme. Socé Diop DIONE ? Savez vous aujourd’hui, qu’ils sont incontournables sur le terrain politique à Koungheul ? Pour le premier, il est au cœur des populations koungheuloises grâce à son engagement par des actions concrètes auprès d’elles (jeunes et femmes) et la confiance que le Président SALL porte sur sa personne pour la réalisation du Pse, fait de lui, un des icônes du régime actuel au plan national, sous-régional et occidental.

            La deuxième elle, est d’une générosité hors pair qui lui a valu la confiance renouvelée sur toute l’étendue du terroir (Koungheul commune et environs). M. DIOP accepte subséquemment de convoquer tous les leaders autour d’une table via esprit managérial tout court.

Si cela est fait, nous dépasserons la politique des intérêts crypto-personnels, les batailles rangées et les sorties interposées dans la presse abandonnées, l’intérêt des populations visé et le combat devient général et citoyen. Ainsi, Koungheul sera comme Paris !

 

 

Fary NDAO/ Médiateur,

 Observateur des questions d’actualité

, faryndao8@gmail.com

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*