mercredi , 21 novembre 2018
Accueil » A la une » NECROLOGIE/Le BMS de Koungheul Massène SENE n’est plus : la thèse du suicide est privilégiée en attendant la confirmation de l’autopsie.
NECROLOGIE/Le BMS de Koungheul Massène SENE n’est plus : la thèse du suicide est privilégiée en attendant la confirmation de l’autopsie.

NECROLOGIE/Le BMS de Koungheul Massène SENE n’est plus : la thèse du suicide est privilégiée en attendant la confirmation de l’autopsie.

Ce mardi 9 janvier 2018  est une journée de tristesse et de désolation pour les agents de la Brigade Mobile du Sénégal basée à Koungheul. Le BMS Massène SENE est décédé aux environs de 12 H à son domicile sis l’ancien arrondissement. La thèse du suicide est, pour le moment, privilégiée en attendant la confirmation de l’autopsie.

Les agents de renseignement de Koungheul sont tristes du fait qu’un des leurs est décédé dans des circonstances inattendues et sombres. D’après les quelques indiscrétions que nous avons trouvées sur place, il paraitrait qu’il était malade et parti chez lui. Selon son collègue de service M. NDIAYE : « Il a quitté son village et est revenu à Koungheul aujourd’hui vers 6 Heures du matin ».

Aux environs de midi, Massène SENE est trouvé mort dans sa chambre. D’après l’information que nous avons reçue, M. SENE s’est tiré une balle avec son pistolet. D’ailleurs, quand les sapeurs pompiers sortaient le corps dans sa résidence, il n’y avait que du sang dans sa tête. Beaucoup de langues pendues pensent que c’est mystique, cette considération est de l’imagerie populaire.

En présence du Préfet de Koungheul M. Abdou Khadre  Diack NDIAYE, du 2nd adjoint au maire Daouda DIALLO, du 2eme Secrétaire Elu Omar NDIMBELANE, des gendarmes de Koungheul, de Docteur NIANG du district sanitaire, des sapeurs pompiers, du responsable politique de l’APR El Hadji Malick MBOUP Pca de l’ARM, de ses collègues et amis, le corps du défunt est transporté à l’hôpital El Hadji Ibrahima NIASS de Kaolack pour les besoins de l’autopsie.

Que Dieu ait pitié à son âme et que sa grâce l’accompagne en son paradis.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*