jeudi , 18 octobre 2018
Accueil » A la une » HCCT : Retrait du MPCL à Koungheul, quel gâchis !
HCCT : Retrait du MPCL à Koungheul, quel gâchis !

HCCT : Retrait du MPCL à Koungheul, quel gâchis !

Le Mouvement Politique Citoyen – Luy Jot Jotna (MPCL) tant craint par certains membres de la mouvance présidentielle et particulièrement par les apéristes a fini par arrêter sa course au Haut Conseil des Collectivités Territoriales pour soutenir, avec l’ensemble des élus acquis à sa cause, et à la dernière minute la liste du parti de l’émergence et du progrès (PEP) comme les dissidents de Benno Bok Yakaar.

 Ce soutien de dernière minute est sans condition nous confie notre source. Pourtant, beaucoup d’observateurs avertis de la scène politique locale considéraient que le parti du Dr Cheikh Tidiane GADIO avait beaucoup plus de chance de remporter le scrutin que le parti PEP.

Selon notre source, les tractations pour faire plier le MPCL ont durée toute la nuit du 3 Septembre jusqu’au petit matin le jour du scrutin. Mais les responsables du parti de GADIO ne doivent s’en prendre qu’à eux même tout comme les leaders du PDS.

 Il faut rappeler que ces derniers occupent les deux sièges du département de Koungheul à l’assemblée nationale. Pour revenir au MPCL, Ibrahima BADIANE dit «Petit» et ses camarades avaient l’occasion de lutter jusqu’au bout pour les idées progressistes qu’ils défendent au lieu d’accepter les bassement les calculs politique.

 Il faut le dire clairement : Une victoire ou même un bon score de la liste du MPCL, portée par deux jeunes dynamiques, aller ouvrir à jamais de belles portes à la jeunesse du département qui en général choisisse de militer dans des partis politiques classiques non pour les idées mais juste parce que tel leader est en vogue ou à beaucoup de moyens financiers Le Mouvement Politique Citoyen – Luy Jot Jotna (MPCL) tant craint par certains membres de la mouvance présidentielle et particulièrement par les apéristes a fini par arrêter sa course au Haut Conseil des Collectivités Territoriales pour soutenir, avec l’ensemble des élus acquis à sa cause, et à la dernière minute la liste du parti de l’émergence et du progrès (PEP) comme les dissidents de Benno Bok Yakaar.

Ce soutien de dernière minute est sans condition nous confie notre source. Pourtant, beaucoup d’observateurs avertis de la scène politique locale considéraient que le parti du Dr Cheikh Tidiane GADIO avait beaucoup plus de chance de remporter le scrutin que le parti PEP. Selon notre source, les tractations pour faire plier le MPCL ont durée toute la nuit du 3 Septembre jusqu’au petit matin le jour du scrutin.

Mais les responsables du parti de GADIO ne doivent s’en prendre qu’à eux même tout comme les leaders du PDS. Il faut rappeler que ces derniers occupent les deux sièges du département de Koungheul à l’assemblée nationale. Pour revenir au MPCL, Ibrahima BADIANE dit «Petit» et ses camarades avaient l’occasion de lutter jusqu’au bout pour les idées progressistes qu’ils défendent au lieu d’accepter les bassement les calculs politique.

 Il faut le dire clairement : Une victoire ou même un bon score de la liste du MPCL, portée par deux jeunes dynamiques, aller ouvrir à jamais de belles portes à la jeunesse du département qui en général choisisse de militer dans des partis politiques classiques non pour les idées mais juste parce que tel leader est en vogue ou à beaucoup de moyens financiers

Le Mouvement Politique Citoyen – Luy Jot Jotna (MPCL) tant craint par certains membres de la mouvance présidentielle et particulièrement par les apéristes a fini par arrêter sa course au Haut Conseil des Collectivités Territoriales pour soutenir, avec l’ensemble des élus acquis à sa cause, et à la dernière minute la liste du parti de l’émergence et du progrès (PEP) comme les dissidents de Benno Bok Yakaar. Ce soutien de dernière minute est sans condition nous confie notre source. Pourtant, beaucoup d’observateurs avertis de la scène politique locale considéraient que le parti du Dr Cheikh Tidiane GADIO avait beaucoup plus de chance de remporter le scrutin que le parti PEP.

 Selon notre source, les tractations pour faire plier le MPCL ont durée toute la nuit du 3 Septembre jusqu’au petit matin le jour du scrutin. Mais les responsables du parti de GADIO ne doivent s’en prendre qu’à eux même tout comme les leaders du PDS. Il faut rappeler que ces derniers occupent les deux sièges du département de Koungheul à l’assemblée nationale. Pour revenir au MPCL, Ibrahima BADIANE dit «Petit» et ses camarades avaient l’occasion de lutter jusqu’au bout pour les idées progressistes qu’ils défendent au lieu d’accepter les bassement les calculs politique.

Il faut le dire clairement : Une victoire ou même un bon score de la liste du MPCL, portée par deux jeunes dynamiques, aller ouvrir à jamais de belles portes à la jeunesse du département qui en général choisisse de militer dans des partis politiques classiques non pour les idées mais juste parce que tel leader est en vogue ou à beaucoup de moyens financiers.

Amadou Mactar SARR

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*