lundi , 24 septembre 2018
Accueil » A la une » Exclusivité: Entretien- Vidéos avec Diafara Sadikhou FOFANA, porte parole de la famille du policier Fodé NDIAYE « Le policier Fode Ndiaye n’a même pas de certificat de décès »
Exclusivité: Entretien- Vidéos  avec Diafara Sadikhou FOFANA, porte parole de la famille du policier Fodé NDIAYE  « Le policier Fode Ndiaye n’a même pas de certificat de décès »

Exclusivité: Entretien- Vidéos avec Diafara Sadikhou FOFANA, porte parole de la famille du policier Fodé NDIAYE « Le policier Fode Ndiaye n’a même pas de certificat de décès »

Suite à la libération des jeunes de Colobane, inculpés pour le meurtre horrible du jeune policier, le porte-parole de la famille du défunt et oncle Diafara Sadikhou Fofanaofana réaffirme la foi de la famille qui remet tout entre les mains de Dieu.

Monsieur FOFANA, par ailleurs fustige la non-assistance de l’Etat à un agent, quoiqu’auxiliaire, décédé dans l’exercice de ses fonctions. «Fode Ndiaye n’a même pas un certificat de décès» dira-t-il le cœur resserré. Parce qu’explique-t-il « à l’hôpital Fann où la dépouille mortelle de mon neveu a été sorti il n’a pas été enregistré, ni d’ailleurs à la gouvernance de Dakar encore moins à la Direction des Ressources Humaines de la Police Nationale qui l’envoya en mission».

Monsieur FOFANA  pointera du doigt les autorités de la Police Nationale et de l’État qui ont tout sciemment négligé le dossier de leur agent décédé dans l’exercice d’une mission régalienne. Si on disculpe les jeunes de Colobane, cela veut dire qu’il ne faut plus sacrifier sa vie pour l’État..

Il continuera« le régime de Macky SALL pratique la justice des vainqueurs en insultant la mémoire de ceux qui sont morts pour la République» Le porte-parole de la famille se dit toutefois indigné par cette démarche de l’État et assure qu’ils épuiseront toutes les voies de recours pour le rétablissement des droits d’un soldat mort pour la patrie».

A mettre juste après « la mémoire de ceux qui sont morts pour la République» Et interpellé sur le mutisme des autorités koungheuloises pourtant en mesure de démarcher pour que justice soit rendue sur cette mort que la famille et Koungheul tout entier pleure toujours, Monsieur FOFANA estime comprendre la position de ces autorités qui sont tenus de caresser le pouvoir dans le sens des poils même si l’intérêt des koungheulois est hypothéqué. Il s’indigne ainsi de leur logique qu’il juge peu digne d’eux.

Amadou Mactar SARR & Amadou Siga FAYE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*