jeudi , 18 octobre 2018
Accueil » A la une » ELECTION AMERICAINE : «CLINTON VS TRUMP: DU CINÉMA» Par Demba NDIMBELANE
ELECTION AMERICAINE : «CLINTON VS TRUMP: DU CINÉMA» Par Demba NDIMBELANE

ELECTION AMERICAINE : «CLINTON VS TRUMP: DU CINÉMA» Par Demba NDIMBELANE

 Peuple d’AFRIQUE, réveillez-vous! Lobbies américaines, nous savons lire entre les lignes. Il n’existe pas d’idée plus erronée que celle qui tend à faire croire que les États Unis constituent un modèle démocratique. Que dire d’une démocratie qui ne laisse pas aux citoyens la latitude de faire un choix objectif? Aux États Unis, les élections ressemblent à du cinéma, l’élection est gagnée par avance, le candidat est élu avant qu’il ne gagne les primaires au sein de son parti.

 Tout est planifié et le potentiel vainqueur est toujours bien coaché car étant présenté comme la seule personne apte à répondre aux préoccupations des populations. Au cinéma, le scénariste lit dans la pensée de ses acteurs, il dessine pour eux la trajectoire à suivre et maîtrise le déroulement des actions de la situation initiale à la situation finale. De la même manière aux USA, des faiseurs de roi, des personnes tapies dans l’ombre, des lobbies créent les deux candidats devant discuter les élections du 8 novembre, financent leur compagne et dessinent pour chacun le chemin à poursuivre et la destination où il conduit.

 La démocratie américaine est une démocratie de papier et d’encre. Ces américains cherchent toujours à légiférer leurs interventions à travers le monde en s’intronisant gendarme. Ils créent les guerres et se portent volontaires pour aller secourir avec un agenda et des intentions cachés. Les Américains sont des tricheurs et cette course à la maison blanche opposant Hilary Clinton à Donald Trump en est une parfaite illustration.

Depuis l’ouverture de la campagne, Trump ne semble dire que des bêtises qui en réalité ne sont pas des bêtises car les mots utilisés dans ses discours sont minutieusement choisis par des personnes autres que lui: il n’est qu’un pion manipulé par une force extérieure. En 2008, les Américains avaient émerveillé et attiré l’attention du monde entier en élisant pour la première fois de leur histoire un noir américain né d’une relation hors mariage entre un Kenyan et une américaine.

Trump est paradoxal, il n’est pas cohérent dans sa démarche. Un candidat soucieux de gagner des élections n’adopte jamais la conduite de cet homme. En réalité, il ne veut pas gagner les élections car le scénariste dit qu’il ne doit en aucun cas les gagner. Son rôle dans le film, c’est de s’écarter tout en facilitant à Hilary son entrée à la maison blanche. Depuis que j’ai commencé à suivre de près ces élections fictionnelles américaines, je n’ai jamais vu un républicain qui décide délibérément de voter pour un démocrate.

 Et pourtant il ne s’agit pas de simples militants ou citoyens lambda mais plutôt des deux précédents candidats républicains en 2008 et 2012 à savoir Mit Romney et John Mccain qui ont décidé de quitter le candidat de leur parti pour aller soutenir la douce moitié à Bill Clinton. Tout est parti d’une vidéo vieille de 11 ans à travers laquelle le milliardaire Trump tient des propos avilissants, sexistes et dégradants à l’endroit des femmes. Je crois fermement que Trump et Clinton sont comme deux gouttes d’eau.

 Ils sont tous dans le même camp. Les Américains veulent encore se créer une histoire en élisant une dame 45ème présidente des États Unis. Les Africains croyaient que Barack allait transformer leurs baraques en gratte-ciel du simple fait qu’il est noir. Les revoilà ces paresseux entrain de soutenir massivement la candidature de Clinton croyant que Trump les foutrait dehors au lendemain de son élection vu sa fermeté sur la question de l’immigration. En Afrique, si on ne dort pas, on est entrain de manger et après avoir mangé, on danse pour ensuite dormir. Attendons le 08 novembre pour voir ce que sera la situation finale du cinéma TRUMP vs CLINTON.

Demba  NDIMBELANE 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*