mardi , 22 mai 2018
Accueil » A la une » CONSEIL DEPARTEMENTAL DE KOUNGHEUL : Le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB
CONSEIL DEPARTEMENTAL DE KOUNGHEUL : Le Débat d’Orientation Budgétaire  (DOB

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE KOUNGHEUL : Le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB

Présidé par le ministre Assane DIOP, Président du Conseil Départemental de Koungheul, en présence de l’Adjoint au Préfet du département de Koungheul et des élus. L’Adjoint au prefet  a ouvert le Débat d’Orientation Budgétaire dans un climat convivial et fructueux en termes d’échanges.

A l’entame de ses propos, le Président du Conseil Départemental Assane DIOP a tenu à rappeler à l’assistance : «  le Débat d’Orientation Budgétaire n’est pas une décision » cela veut dire que c’est un échange de prévisions et de propositions.

Le Modérateur du débat le ministre Seydou SY SALL par ailleurs président de la commission des finances du Conseil départemental a donné la parole à Monsieur Djiby NDAO qui est chargé de présenter le rapport du dudit conseil. Selon Djiby NDAO, il s’agit avant tout, quand on parle de débat d’orientation budgétaire, de diagnostiquer les tenants et les aboutissants du budget.

La santé et l’éducation étant les priorités des priorités, les murs de clôture des établissements ainsi que les postes de santé auront des solutions. Mais auparavant, M. NDAO a reconnu que le budget 2016 n’était pas suffisant : «  on n’a pas pu faire ce qu’on voulait faire parce que le budget n’était pas suffisant » ; il poursuit en disant que le gouvernement a commencé à construire le marché de Missirah Wadène, un acte hautement apprécié par le Conseil départemental.

Sur le plan de l’environnement et des domaines, le rapport précise : «  Nous voulons lutter contre la désertification dans notre zone. Sur le plan domanial, les demandes sont en train d’être étudiées. Les conflits entre éleveurs et agriculteurs doivent être éradiqués grâce à la sensibilisation de la commission domaniale »  dixit M. NDAO.

D’après le présentateur du rapport, il faut mettre l’accent sur la promotion de l’UASSU mais aussi appuyer le Conseil départemental de la jeunesse. Selon lui : «  la commission décentralisation et tourisme est entrain de visiter les sites qui sont dans le département afin de mettre en œuvre le marketing territorial » défini dans le Plan Départemental de Développement(PDD).

Sur le plan religieux, le leader de la LD  à Koungheul estime avec cohérence : «  le Sénégal est un pays laïc, ce qui fait que le conseil départemental doit aider ou soutenir toutes les religions présentes dans le département »

Après ce rapport, certains présidents de commission ont pris  la parole pour donner leurs points de vue. Adama CAMARA, président de la commission domaniale, a donné des explications claires avec un document notifié par le gouverneur de Kaffrine sur le foncier et les causes lointaines comme immédiates des conflits entre éleveurs et agriculteurs.

Selon Ada CAMARA : « il est clair que les éleveurs et les agriculteurs sont toujours en conflit. Le conseil départemental doit agir en ce sens. En ce qui concerne l’attribution des terres comme leur répartition, il faut éviter de faire des confusions en étant muni d’un document qui prouve à suffisance que les terres vous appartiennent»              

 Le président de la commission Education-Santé M. Barkham THIAM se dit outré par certains vocables mentionnés dans le rapport : «  l’Education est une compétence transférée engloutie, je ne suis pas d’accord parce que l’Education est un domaine très vaste »dit-il. Il précise également que dans chaque commune du département il y a au moins 8 millions de FCFA d’investissement pour divers travaux, seule Koungheul commune 2 n’a pas reçu une enveloppe. C’est une injustice, selon lui, à réparer.

«  Les salles de classe de Koumbidia sont simplement déprogrammées » M. Barkham THIAM conteste cette phrase parce que, peut-être, la construction d’aucune salle de classe ne doit être déprogrammée.

La présidente de la commission des  femmes Mme Nafi SOW se dit indignée parce que «  les femmes sont négligées, on ne  les associe pas aux prises de décision. En plus,  elles ont d’énormes difficultés pour tenir des réunions ».

Mbossé DIEYE conseillère départementale abonde dans le même sens, elle pense que toutes les commissions sont lésées au profit de la commission dirigée par Barkham THIAM, ce n’est pas du tout normal.

Monsieur MBOUP « Castro » a fait le compte rendu de leur voyage à Corée avec le Président du Conseil et Djiby NDAO en exhortant les sénégalais à imiter le modèle coréen.

A l’issue de ce débat, un ensemble de décisions a été pris par le Conseil Départemental :

  • Désherber le lycée de Koungheul et recruter le personnel qui assure le gardiennage
  • Trouver des voies et des moyens pour insérer ceux qui n’ont pas de couverture maladie
  • Renforcer la communication avec la promotion du site d’information du conseil départemental
  • Organiser le forum des bailleurs  pour avoir le financement des 37 milliards du PDD (2016-2021)
  • Recevoir des moulins en collaboration avec le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement)
  • Soutenir les femmes en G.I.E en créant une commission chargée de recenser les groupements féminins
  • Intensifier la lutte contre les feux de brousse
  • Jeter aussi un regard sur le sport, la jeunesse et la culture

Mbaye DIENG et Amadou Mactar SARR, Koungheul Infos

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*