vendredi , 14 décembre 2018
Accueil » A la une » Chronique N° 0002: Quels députés pour le département de Koungheul le soir du 30 juillet prochain?
Chronique N° 0002: Quels députés pour le département de Koungheul le soir du 30 juillet prochain?

Chronique N° 0002: Quels députés pour le département de Koungheul le soir du 30 juillet prochain?

Le terme politique vient du grec «polis » qui veut dire cité. La politique serait alors l’art d’organiser la société. Par conséquent, l’art de faire de la politique n’est pas protégé par les lois immuables de la Providence. L’homme politique choisit de faire de la politique en étant au service du bas- peuple, de la populace, des déshérités et surtout des sans voix.

A la question » quels députés le département de Koungheul a-t-il besoin le soir du 30 juillet prochain? », nous répondons: le département de Koungheul a besoin des députés engagés au service des populations, des députés éveillés qui connaissent les tenants et les aboutissants du fonctionnement de l’Assemblée Nationale: c’est bon si on est député de faire la différence entre les lois de finances publiques, les lois organiques et les lois rectificatives; cela même pour le grand bonheur de la République.

 Inutile de le dire, sinon nous risquons de le répéter sans cesse, le département a besoin des représentants à la 13eme législature courageux parce qui prennent les préoccupations des koungheulois afin de les exposer à l’hémicycle. C’est acre et à la fois saugrenu de le dire aussi, Koungheul a été toujours mal représenté à l’Assemblée nationale car les députés que les populations attendent, nous ne les avons jamais vus.

Pompée, sénateur romain de l’Antiquité, disait à qui voulait l’entendre: » je ne suis pas le député du peuple mais je suis le député pour le peuple » Notre département a besoin des leaders capables de prendre en charge les problèmes des populations sans contre partie, chose rare, presque un oasis dans un désert vu que tout ce que certains responsables politiques font, ils ne le font pas pour rien. Il est difficile de gouverner le peuple des gens du réel mais tout même, admettons-le, il est aisé de tromper les gens qui ne croient pas en eux parce que pensant qu’ils n’ont aucune valeur, aucune éthique ni aucune plus-value.

 Nous ne les voulons pas étant entendu que, par pire ironie du sort, ils se sont fait des mercenaires politiques et des esclaves d’opinion. Toutefois pouvons-nous le dire, beaucoup de responsables politiques du département veulent être des députés mais nous devons savoir qu’ils ne veulent  pas être députés pour représenter le département de Koungheul mais pour leurs intérêts  immédiats ou pour des idéologies partisanes. Dans le monde moderne et contemporain, le député est un législateur, il vote les lois et contrôle l’action du gouvernement.

Mais est-il plus que parlementaire: le député est celui qui défend les populations à l’hémicycle, celui qui veille à l’application de la loi dans le temps et dans l’espace, mais aussi et surtout il doit être un homme engagé, au service du peuple et de sa collectivité. Tout de même faut-il le reconnaître, l’honorable député libéral Mme Nafi NGOM a dignement représenté Koungheul car, contrairement à l’autre, elle a toujours profité de son temps de parole pour plaider en faveur des populations du département. Ce n’est pas pour rien que Koungheulinfos a fait le 8 mars passé de cette dame respectueuse et honnête la femme de l’année 2017.

En principe, c’est un danger d’avoir à Koungheul des députés inutiles et incertains qui ne s’intéressent pas au bien être des populations. C’est un danger aussi d’avoir des députés qui sont choisis par leurs partis politiques, même le Président de la République ne peut pas choisir nos députés à notre place. Alors, le 30 juillet prochain, les koungheulois choisiront.

A suivre.

 Le clin d’œil de la rédaction de Koungheulinfos :

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*